70 Rue du Général Leclerc, 45200 Montargis | 0249882107 | commande@librairieduherisson.fr

BONJOUR SUIVI DE HOTDOG

BONJOUR SUIVI DE HOTDOG

Rupture de stock

Du ou des mêmes auteurs

    Inédit à ce jour, Bonjour est associé dans ce recueil à la réédition de Hotdog (Le Pédalo ivre, 2017). L’un et l’autre ont pour trait commun de questionner des formes de précarité et d’invisibilité des femmes : femmes de ménage dans Bonjour, SDF toxicomanes dans Hotdog. Deux textes à l’écriture aussi poétique que documentaire, régulièrement mis en scène. La genèse de Bonjour Au commencement, il y a Bouchra Demrah, habitante du quartier du théâtre Jean Vilar à Montpellier dont elle rencontrera l’équipe. Bouchra avait ce désir qui ne la quittait pas de raconter son travail, sa vie dans le travail, et son regard particulier sur sa situation, celle d’une femme de ménage. Tandis que l’équipe du théâtre sollicite Nathalie Yot pour l’accompagner, d’autres femmes rejoignent le projet. “J’ai été contactée pour écrire leur parcours, traduire leurs mots et tenter de mettre mon écriture, ma langue poétique dans ces témoignages. Il a fallu beaucoup d’entretiens, il a fallu que je comprenne l’intention première, que je m’approprie le sujet, que je l’expulse du mode reportage et que nous arrivions ensemble à savoir l’intérêt d’une telle initiative. Cet intérêt a émergé de manière évidente quand je me suis aperçue que cette parole sortait d’un corps invisible, qu’elle allait être celle d’une renaissance. J’ai compris que cette parole devait éclabousser”. Nathalie Yot A propos de Hotdog “Hotdog est un texte écrit après un “stage d’observation” dans un centre d’accueil pour SDF femmes toxicomanes. C’est un témoignage sur la précarité et le manque, une voix qui les réunit toutes. Ces filles, ces femmes, je les croise encore tous les jours. L’envie d’un théâtre réalité, où se confronteraient le témoignage écrit et la présence de ces femmes sur le plateau, ne me lâche plus. Un théâtre documentaire où il y aurait peu de place pour l’imaginaire, beaucoup pour la réflexion, et où seul le réel serait restitué comme tel. Le public pris en otage face à une évidence dont il détourne trop souvent le regard. Réalité, documentaire, témoignage : j’ai besoin de ces mots pour exprimer la nécessité d’un espace vivant et bien plus, un espace de combat que le texte réclame pour ne pas s’en remettre à la fatalité”. Nathalie Yot

    Éditeur
    Date de parution
    EAN
    9782376651406