70 Rue du Général Leclerc, 45200 Montargis | 0249882107 | commande@librairieduherisson.fr
38 Rue Gautier 1er, 77140 Nemours | 0160510376 | nemours@librairieduherisson.fr

HIROSHIGE – LES SOIXANTE-NEUF STATIONS DU KISOKAIDO

HIROSHIGE – LES SOIXANTE-NEUF STATIONS DU KISOKAIDO

Auteur(s) : SEFRIOUI ANNE
Thème(s) : Estampes

35,00 

En stock

En stock

Thème(s) : Estampes
En stock

En stock

Du ou des mêmes auteurs

    Vous pourriez aussi être intéressé(e) par...

      Le début des années 1830 a marqué un tournant décisif dans la carrière d’Utagawa Hiroshige (1797-1858), car après avoir pratiqué le genre très populaire des portraits – femmes, acteurs ou guerriers -, il s’oriente vers le paysage. Il accède alors à une notoriété soudaine avec la série d’estampes Cinquante-trois stations sur la route du Tokaïdo (1833-1834), consacrée à l’axe majeur menant d’Edo, capitale du shogunat, à Kyoto, où résidait l’empereur. Le succès exceptionnel obtenu par cet album conduit les éditions Hoeido à projeter une nouvelle série qui serait consacrée, cette fois, à une autre route reliant les deux villes, le Kisokaïdo. C’est d’abord l’artiste Keisai Eisen (1790-1848), alors au sommet de sa gloire, qui reçoit la commande, mais celui-ci s’interrompt après avoir réalisé vingt-trois estampes. Hiroshige est alors sollicité pour compléter l’album des Soixante-neuf stations du Kisokaïdo, dont quarante-sept planches sont de sa main. Le talent des deux artistes s’y déploie pleinement, dans une homogénéité parfaite : on y retrouve la précision élégante de Eisen, tandis que Hiroshige met au point sa manière lyrique de sublimer les paysages par la pluie, la neige, le brouillard ou la nuit. Si la série décline les beautés de la nature, changeantes selon les saisons mais toujours admirables, elle offre aussi de multiples saynètes pleines de vie : des enfants jouant dans l’eau, un daimyo accompagné de sa suite, des voyageurs traversant une rivière ou la halte bienfaisante dans une auberge… Plus long d’une quarantaine de kilomètres, en grande partie montagneux, peu urbanisé, cet itinéraire était beaucoup moins fréquenté que le Tokaïdo et ne jouissait pas de la même notoriété. C’est probablement ce qui explique le succès modeste qu’a connu cette série, publiée entre 1835 et 1842, et la relative rareté de ces estampes. La réédition aujourd’hui de ces Soixante-neuf stations du Kisokaïdo permet donc de découvrir une oeuvre injustement négligée.

      Éditeur
      HAZAN
      Date de parution
      13 octobre 2021
      EAN
      9782754112376
      Collection
      CHEFS D'OEUVRE
      Format
      Relié
      Dimensions
      174 mm x 245 mm