LES TROIS MOUSQUETAIRES

LES TROIS MOUSQUETAIRES

Auteur(s) : DUMAS/RUSSKEY
Thème(s) : Shonen

En stock

9,90 

En stock

Thème(s) : Shonen
En stock

En stock

Du ou des mêmes auteurs

    Revue de presse

    En ce mois d’octobre, les éditions nobi nobi ! inaugurent leur toute nouvelle collection, les Classiques en Manga, réunissant des mangas adaptant le temps d’un volume des récits incontournables de la littérature jeunesse. Et quoi de mieux, pour inaugurer la collection, que l’adaptation de l’un des plus célèbres et des plus appréciés romans français ? S’il a déjà connu de nombreux dérivés en films, dessins animés, bandes dessinées et autres, le roman Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas débarque pour la toute première fois en France en version manga (même si l’on peut aussi citer le manga Etoile qui s’inspirait librement de l’univers des mousquetaires, mais qui tenait plutôt de la blague), et il faut avouer qu’il s’agit là d’une très belle inauguration, le récit s’avérant efficace d’un bout à l’autre ! Est-il nécessaire de présenter l’histoire ultra connue du roman ? D’Artagnan, jeune gascon fier de ses origines, se met en route pour Paris avec une lettre de son père destinée à le faire entrer au sein des Mousquetaires, dirigés par Mr de Tréville et protecteur du Roi Louix XIII. Met avant de devenir un mousquetaire à part entière, nombre d’obstacles l’attendent ! Sur la route pour Paris, au Mans, il se confronte aux rivaux des Mousquetaires, les gardes du Cardinal de Richelieu emmenés par le sombre et mystérieux Rochefort. Puis une fois arrivé dans la capitale, il devra s’imposer et se lier aux Mousquetaires Athos, Porthos et Aramis qui le prennent sous son aile, avant d’être chargé par la belle Constance de déjouer un complot visant la Reine Anne et de connaître encore bien d’autres aventures… Récit d’action et d’aventure mêlant également humour et romance, Les Trois Mousquetaires est, de base, un roman très complet et varié dans ses ambiances, ce que le duo d’auteurs se cachant sous le pseudonyme Russkey rend très bien, grâce à un sens du rythme certain et à une très bonne utilisation des personnages. Héros impétueux, mais encore jeune et au départ pas toujours respectueux de ses aînés, D’Artagnan est le genre de personnage que l’on aime suivre, car il a beaucoup de choses à apprendre, est amené à évoluer de façon considérable, mais est d’emblée doté d’une détermination exemplaire. Autour de lui viennent très vite graviter des personnages hauts en couleur et intéressants, fondateurs de stéréotypes que l’on retrouve encore aujourd’hui : Athos, Porthos et Aramis en grands frères protecteurs et ayant chacun leur personnalité, Rochefort en mystérieux rival, le Cardinal de Richelieu en ennemi puissant, Constance en tant qu’objet de l’amour pur du héros… Sans oublier, bien sûr, Milady la belle espionne de charme, Bonacieux le mari benêt et un peu vil de Constance, le Roi, la Reine Anne au coeur d’un complot, et le charismatique Duc de Buckingham. Tout le monde est au rendez-vous, bien que certaines figures soient un peu en retrait (on pense notamment à Bonacieux qui est vite éclipsé) et que certaines thématiques soient moins mises en avant (à commencer par la romance autour de D’Artagnan et Constance, qui reste basique). Dans tous les cas, le sens du rythme est bien là, et les auteurs parviennent à enchaîner avec limpidité et sans baisse de régime les premières grandes lignes du récit original. Toutes les étapes importantes lançant le roman original sont là et sont respectées, les ambiances sont bel et bien variées, et l’ensemble est vraiment emballant. Il faut aussi signaler que les dessins du duo Russkey sont particulièrement efficaces. Inscrits dans un style shônen assez classique, ils sont maîtrisés, expressifs et vivants au niveau des personnages et des scènes d’action (bien que les quelques combats à l’épée soient très courts), sont suffisamment présents et assez détaillés du côté des décors, et le tout immerge alors sans problème le lecteur dans les nombreux rebondissements. Au final, on a un résultat franchement réussi. La lecture se suit toute seule et avec plaisir tant les rebondissements sont bien gérés tout au long des 260 pages, la patte graphique est classique du genre mais très efficace, et les différentes richesses du roman original sont toutes présentes, si bien que l’on a bel et bien envie de se jeter ou se rejeter sur l’oeuvre originale de Mr Dumas, évidemment plus longue et plus complète ! Le livre est l’occasion d’apprécier pour la première fois les spécificités éditoriales qui feront la collection des Classiques en Manga, et le résultat est vraiment enthousiasmant ! Au premier abord, on a une charte graphique claire et séduisante qui se met en place et qui permet d’identifier très vite les oeuvres de la collection, avec une couverture cartonnée de qualité dominée par une couleur spécifique (ici le bleu, et chaque livre aura sa couleur), un bandeau bien reconnaissable, un marque-page en tissu intégré… A l’intérieur, le papier et l’impression sont d’honnête qualité pour ce prix (pour un premier essai en noir et blanc de l’éditeur qui n’avait sorti jusque là que des ouvrages en couleur, c’est très bien), et la traduction signée Sébastien Ludmann s’avère excellente tant elle sait rythmer le récit. (Critique de www.manga-news.com)

    Éditeur
    NOBI NOBI
    Date de parution
    9 octobre 2014
    EAN
    9782918857617
    Collection
    LES CLASSIQUES
    Format
    Poche
    Dimensions
    130 mm x 180 mm