« Toutes blessent, la dernière tue » – Karine Giebel – Belfond

C’est noir, cruel, dur, bouleversant, inadmissible, injuste!

Cela ne devrait pas exister, et pourtant…

Un récit abrupt, sans aucune retenue, mais l’horreur en a-t-elle? et lorsque vous croyez le pire parvenu, une nouvelle plongée dans l’abomination vous glacera d’effroi!

Karine Giebel renoue avec le très noir, pour notre plus grand plaisir!

 

Résumé éditeur:

Maman disait de moi que j’étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Ce que maman a oublié de dire, c’est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.

Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures.
Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.
Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

Thérapie du crime -Sophie Jomain & Maxime Gillio – Pygmalion

Le Polar de Maxime Gillio croisé avec la Romance de Sophie Jomain, le tout agrémenté d’humour donne un roman parfait pour les beaux jours!

Une comédie policière sans aucune mièvrerie à l’intrigue efficace!

Nous espérons vivement une suite!

 

Résumé éditeur:

Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

Les secrets – Amélie Antoine – Michel Lafon

 

Résumé éditeur:

Vous l’aimez plus que tout au monde.

Vous lui faites aveuglément confiance.

Vous ne rêvez que d’une chose : fonder une famille ensemble.

Mais rien ne se passe comme prévu.

Jusqu’où iriez-vous pour éviter de tout perdre ?

 

Une histoire racontée à rebours, car il n’y a qu’en démêlant

les fils du passé que l’on peut comprendre le présent.

Jefferson – Jean-Claude Mourlevat – Gallimard Jeunesse

Un hérisson sur la couverture, héros d’un Polar??? Hmmmm?? Forcément, nous devions le lire!

De plus, Jean-Claude Mourlevat est un auteur apprécié à la librairie!

Et… c’est un très très bon polar pour les plus jeunes, sur une thématique importante (je n’en dis pas plus, ça serait gâcher l’intrigue!!)

Un rythme vif des scènes à faire trembler et des personnages attachants (les hérissons sont en général très attachants! 🙂 )

 

Résumé éditeur:

En ce radieux matin d’automne, le hérisson Jefferson décide d’aller chez son coiffeur se faire raffraîchir la houpette. Comment pourrait-il imaginer, alors qu’il arrive plein d’entrain au salon « Défini-Tif », que sa vie est sur le point de basculer ?
Accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, le brave Jefferson, 72 cm de frousse et de courage, est jeté dans une aventure qui le mènera, pour le meilleur et pour le pire, au pays des êtres humains.

Dans un polar haletant, parfois féroce, mais où dominent la tendresse, l’amitié et le bonheur de vivre, Jean-Claude Mourlevat aborde de façon inédite la question de notre rapport aux animaux.

Le poids de la neige – Christian Guay-Poliquin – L’Observatoire

Un roman contemplatif magnifiquement écrit.

 

Résumé éditeur:

À la suite d’un accident, un homme se retrouve piégé dans un village enseveli sous la neige et coupé du monde par une panne d’électricité. Il est confié à Matthias, un vieillard qui accepte de le soigner en échange de bois, de vivres et, surtout, d’une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps, seule échappatoire.

Dans la véranda d’une maison où se croisent les courants d’air et de rares visiteurs, les deux hommes se retrouvent prisonniers de l’hiver et de leur rude face-à-face.

Cernés par une nature hostile et sublime, soumis aux rumeurs et aux passions qui secouent le village, ils tissent des liens complexes, oscillant entre méfiance, nécessité et entraide.

Alors que les centimètres de neige s’accumulent, tiendront-ils le coup face aux menaces extérieures et aux écueils intimes ?

 

La note américaine – David Grann – éditions Globe

Un pan de l’histoire Américaine passionnant! Un docu-fiction aussi captivant qu’un bon Polar!

 

Résumé éditeur:

1921 Les guerres indiennes sont loin. Leurs survivants ont, pour la plupart, été parqués dans des réserves où ils végètent, misérables, abandonnés à leur sort.

Une exception à cette règle : le peuple osage. Il s’est vu attribuer un territoire minéral aux confins de l’Oklahoma. Or ces rochers recouvrent le plus grand gisement de pétrole des États-Unis. Les Osages sont millionnaires, roulent en voitures de luxe, envoient leurs enfants dans les plus prestigieuses universités et se font servir par des domestiques blancs. Le monde à l’envers.
Un jour, deux membres de la tribu disparaissent. Un corps est retrouvé, une balle dans la tête. Puis une femme meurt empoisonnée. Et une autre. Plus tard, une maison explose. Trois morts. Qui commet ces assassinats ? Qui a intérêt à terroriser les riches Osages ? Les premières enquêtes, locales, sont bâclées, elles piétinent. C’est pourquoi, après une nouvelle série noire, ce dossier brûlant est confié au BOI (Bureau of Investigation, qui deviendra le FBI en 1935). À sa tête, un très jeune homme. Son nom est Hoover, Edgar J. Hoover. Il veut deux choses. La première : faire toute la lumière sur cette sombre affaire, et il s’en donne les moyens, enquêteurs hors pair, méthodes rigoureuses de police scientifique, mise en fiche de la moindre information. La seconde : le pouvoir. Surtout le pouvoir. Et ce premier coup d’éclat va le lui offrir sur un plateau.

 

« Entre deux mondes » Olivier Norek – Michel Lafon

Quelle différence entre un policier Syrien et un policier Français? Sinon que le premier a dû fuir son pays et se retrouve être un pestiféré! Leur soif de Justice est la même. Leur amour pour leur famille est la même. Ce sont des hommes, des femmes, des enfants. Avec leur passé, leur histoire. Olivier Norek leur redonne leur humanité à travers l’histoire d’Adam, policier Syrien à la recherche de sa femme et de sa petite fille, parties de Syrie avant lui.

Un roman au delà du Polar! C’est un manifeste humaniste! A lire!! Pour regagner un peu d’humanité. Balayer cette indifférence face à la misère de ces familles à la recherche d’un peu de bonheur.

 

 

« Celle qui ne pleurait jamais » Christophe Vasse – Les Nouveaux Auteurs

Un polar découvrir!! Un auteur à suivre!

Résumé éditeur:

Séverin semble bien avoir raté sa vie : un divorce, une fille qui se passerait volontiers de son père, un boulot de flic sans intérêt et des troubles de la personnalité qui ont achevé de faire le vide autour de lui. Lorsqu’il se rend sur la première scène de crime de sa carrière, son seul désir est de se débarrasser de l’affaire au plus vite. Mais il va très vite comprendre que ce meurtre le concerne bien plus qu’il ne s’y attendait.
Une trace génétique est trouvée sur les lieux du crime et l’assassin est tout désigné. Mais pour Séverin, il est hors de question d’accepter l’évidence. Déterminé à retrouver le véritable tueur, il décide de suivre son propre instinct. Jusqu’à la plus effrayante des vérités.

 

 

« Fief » David Lopez – Seuil

David Lopez signe un premier roman remarquable dans un style narratif percutant!

Il dépeint une jeunesse désœuvrée, coincée entre ville et campagne (sa descriptions de la ville ( quand on la connaît) est tellement juste!). Ce sont de jeunes hommes en attente. En attente de boulot, d’amour, d’avenir. Leurs journées s’écoulent entre jeux de cartes, fumette et joutes oratoires; le tout entrecoupé de boxe, des passages magnifiques que même un profane( comme moi) trouveront passionnants.

 

 

 

 

 

 

 

« Marie et Bronia » Natacha Henry – Albin Michel

Un roman passionnant sur la jeunesse de Marie et Bronia Sklowdoska. Marie qui sera plus connue sous le nom de Curie.

A travers leur parcours, difficile, pour accéder aux études, leur ténacité, et leur pacte, nous assistons à l’évolution de la médecine, de la recherche.

Un roman à pour les fins de collège qui passionnera les curieux!